Seven deadly sins (anime)

Publié le par Nonnon

Salut tout le monde, j'espère que vous avez passé des bonnes fêtes et que vous êtes en pleine forme ! J'ai décidé de changer la formule de la catégorie "à venir" au lieu de se baser sur la série complète que je présente, elles ne fonctionneront que sur mes impressions dûes à un premier chapitre/tome (s'il s'agit d'un manga) ou à un premier épisode (s'il s'agit d'un anime).

Elles se composeront donc de :

  1. Pourquoi je parle de cet anime/manga
  2. Résumé rapide de la série en général
  3. Impression donnée par l'opening / couverture du tome/du chapitre
  4. Liste courte du staff qui a participé à l'émission (surtout les noms de ceux qui ont participé à d'autres trucs connus ou ce qui est frappant dans l'épisode, par exemple si comme dans No game No life tout a une certaine teinte)
  5. Résumé rapide de l'épisode
  6. Ce que j'en pense
  7. Impression donnée par l'ending et/ou par le à suivre
  8. Après à vous de me dire ce que vous en avez pensé de la série en commentaire !

Aucune raison d'avoir peur du spoil ici, je ne ferais que parler des génériques et du premier épisode.

Maintenant au boulot avec Seven Deadly sins ! 

Seven deadly sins (anime)

Au départ Seven Deadly Sins ne me tentait pas du tout, en partie à cause du style de dessin dragon ballesque auquel je n'accrochais vraiment pas. De plus le scénario ne m'intéressait pas, enfin bref j'avais aucune envie de m'y metttre. Et puis j'ai remarqué dans le top Oricon (que j'ai tenté de publier tant bien que mal) que les 12 volumes de la série comptait parmi les 50 meilleures ventes. Ma curiosité l'emporta sur ma flemme et j'ai regardé 1...2....3...12 épisodes.

Dans un monde où humains et non-humains cohabitent, Elizabeth est une princesse qui cherche à sauver son royaume des Chevaliers Sacrés, qui est censé protéger le peuple mais a tué une partie de sa famille. Elle est à la cherche des Seven Deadly sins (Septs Pêchés Capitaux), 7 fantastiques guerriers qui se seraient rebellés une dizaine d'années plus tôt contre ces dits chevaliers. Très vite, elle rencontre le chemin de Meliodas, le chef des Seven Deadly sins, pêché de la colère, qui l'aidera à retrouver ses coéquipiers.

Netsujou no spectrum par Ikimono-gakari

Assez souvent, l'opening révèle des détails de l'anime qui ne se sont pas encore produits, c'est une des raisons qui fait qu'en général, il n'y a pas de génériques dans le premier épisode. Je ne veux pas cataloguer mais si vous regardez un anime qui a un générique de début dès les premières minutes du premier épisode vous êtes en droit de vous inquiéter de la qualité de cet anime.

Alors Netsujou no Spectrum c'est une musique qui fonctionne, elle motive à regarder l'anime quelques minutes de plus. Le générique est haut en couleurs, exepté un passage à la fin. On nous présente différents personnages et, sachant que deux d'entre eux sont les personnages principaux, les autres sont sûrement les autres Seven Deadly sins qu'ils ont trouvés. On voit quelques ennemis qui promettent des combats intéressants et à la fin du générique, en plus sombre, on a un extrait qui est probablement le passé sombre du petit blond (Méliodas sans doute).

Bref, opening validé !

La série Nanatsu no taizai (Seven Deadly Sins) est produite par le studio A-1 Pictures (Sword Art Online, Fairy Tail,...), réalisée par Tensai OKAMURA (Blue Exorcist, Darker than Black) et adaptée du manga éponyme de Nakaba SUZUKI. Au scénario, on a Shutaro SUGA (Full Metal Alchemist Brotherhood, Uchôten Kazoku,..) et au chara-design Keigo SASAKI (Blue Exorcist, L'attaque des titans). C'est Hiroyuki SAWANO (L'attaque des titans, Guilty Crown, Aldnoah.Zero) qui s'est chargé de la musique. Que du beau monde !

L'épisode est certes un épisode d'introduction, mais cela ne veut pas dire qu'il n'y s'y passe rien ! À savoir : après le générique de fin (qui est celui de début pour le premier épisode) on trouve une séquence de 2-3 minutes.

Si on résume vite fait l'épisode on obtient à peu près le même résumé que celui de la série, il s'agit de la rencontre entre Meliodas et Elizabeth. On nous présente trois personnages :

Meliodas

Meliodas

Elizabeth

Elizabeth

Hawk, cochon parlant

Hawk, cochon parlant

Déjà on a des personnages pas mal différents et Hawk nous plonge directement dans l'univers, en tant que créature magique, on sait grâce à lui que les êtres magiques sont courants mais peu d'humains en côtoient vraiment. L'anime est coloré, le chara-design est fin et respecte bien l'oeuvre originale et son style...particulier.

L'humour est omniprésent, tant par la présence de Hawk, le caractère complètement pervers de Méliodas et la naïveté d'Elizabeth qui constituent tous un groupe des plus farfelus et intéressant à suivre.

De plus, durant l'épisode, Elizabeth dit à Meliodas (dont elle ne connaît pas encore le nom) à quel point elle a été heureuse de pouvoir compter sur quelqu'un lorsqu'elle avait besoin d'aide. À ce moment là, Meliodas a un rapide flash back où l'on voit des ruines et une femme plutôt mal en point (je vous laisse regarder par vous-même), l'anime ne sera donc pas que fait d'humour et de combats extraordinaires, il y aura une touche de sensibilité dû au passé de certains héros, qui est également donnée par le personnage d'Elizabeth.

 

Seven deadly sins (anime)Seven deadly sins (anime)

Contrairement aux autres shônens, le héros semble être déjà surpuissant, ce qui nous évitera des phases "d'entraînements" en plus il est à la tête de la bande de guerriers censés être les plus puissants du pays donc ce n'est pas rien !

Par ailleurs dès le premier combat il détruit carrément une forêt pour vous dire que ça y va pas molo ! Vous imaginez, si c'est ça pour un premier combat, à quel point les combats seront extraordinairement épiques si l'auteur parvient à tenir le rythme :D !? Surtout, après feuilletage du premier chapitre, l'anime rend vraiment bien les scènes de combats du mangas qui sont faites selon des découpages assez particuliers !

Seven deadly sins (anime)Seven deadly sins (anime)Seven deadly sins (anime)

Et durant ce combat (qui permet une petite transition avec ce qu'apporte plus un anime qu'un manga : la musique, l'animation et les couleurs), il y a une musique qui représente parfaitement l'action : tout d'abord, on sent le rythme monter, on découvre qui est Méliodas, puis au moment où les paroles sont entendues, on découvre l'étendue de son pouvoir malgré son épée brisée, avant qu'il n'éclate Twigo, le guerrier face à lui.

Un air médiéval et fort, correspondant donc parfaitement à l'univers et est placé au bon moment. J'avais adoré l'OST de Guilty crown et je suis contente de voir que son compositeur continue à faire de l'aussi bon travail !

Le premier épisode ne contient pas le générique de fin mais je vais quand même vous en parler rapidement ^^

7 Seven par Flow et Grandrodeo​

Je n'ai pas grand chose à dire dessus, mis à part le fait qu'il représente totalement l'esprit déjanté de la série et mets de bonne humeur, alors que la plupart des endings se servent des côtés sombres de l'anime pour faire des chansons plus tristes.

Conclusion : Le premier épisode est déterminant pour savoir si l'anime nous intéresse ou pas et cet épisode laisse transparaître que le staff de l'anime l'a bien compris. De plus, contrairement au  manga, l'identité de Méliodas est gardée secrète jusqu'à la fin, ce qui est un choix intéressant, montrant que l'équipe sait ce qu'elle fait et le fait bien. À la fin je ne réclamais qu'une chose : la suite !

Et mention spéciale à la maman de Hawk :

qui porte la taverne de Méliodas sur son dos !

qui porte la taverne de Méliodas sur son dos !

Et vous ? Qu'en avez-vous pensé ? N'hésitez pas à le dire en commentaire !!

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article