Magi - the labyrinth of magic

Publié le par Nonnon

Magi - the labyrinth of magic

Pour une raison inconuue, je vais commencer par parler de l'anime de Magi - the labyrinth of magic (en l'occurence la saison 1 du même nom, à ne pas confondre avec Magi - the kingdom of magic, la saison 2) donc vous voilà prévenus !

Le monde de Magi comporte ce que l'on appelle des "labyrinthes", de dangereux dédales qui présentent de nombreuses richesses pour ceux qui ont l'audace d'y entrer et la chance d'en sortir. Ali Baba rêve d'en terminer un et, lorsqu'il rencontre un mystérieux garçon aux nombreux pouvoirs nommé Aladin, il décide de tenter sa chance !

Cet anime de 26 épisodes est donc adapté du manga du même nom de Shinobu Ôtaka (qui a fait le délirant Sumomomo momomo) et couvre les 13 premiers tomes de la séries, il possède donc un rythme assez rapide. La série est disponible sur ADN et a été diffusée pendant un temps sur J-one .

La série est réalisée par Kôji Masunari pour le studio A-1 pictures (Sword Art Online, Fairy tail, Black butler). Il a sû s'entourer de gens doués ; la série est scénarisée par Hiroyuki Yoshino (Code GEASS, Guilty crown), le chara-d des personnages a été confié à Toshifumi Akai (Guren Lagann et Kokoro connect) et la musique créée par Shirô Sagisu (Bleach, Neon Genesis Evangelion, Entre elle et lui,...). Les openings sont confiés à SID (Bleach, Black butler), à Porno Graffiti (Full metal alchemist, Bleach) et les endings à Nogizaka46 (Naruto Shippuden) et Supercell (groupe créé à la base pour Guilty Crown)

Opening 1 (V.I.P par SID)

Opening 2 (Matataku Hoshi no Shita de par Porno graffiti)

Peut-être vous en êtes vous rendus compte en regardant les openings, mais les décors et couleurs de l'anime sont tout simplement superbes (la coloriste Eri SUZUKI s'était également chargée de Samourai Champloo) et c'est, je trouve, ce qui en fait une oeuvre complémentaire au manga, on ne peut pas regarder que l'anime, ni lire que le manga sans sentir qu'il nous manque quelquechose (même si, dans le cas du manga, c'est par plaisir de voir l'univers prendre forme ou les personnages bouger et parler que l'on voit l'anime, bref je suis contradictoire et je le sais).

Il existe une version française, assez cohérente par rapport à la version originale, qui n'est pas désagréable à écouter (j'ai commencé par la vf, pour tout vous dire, donc c'est moins gênant que de faire l'inverse).

Pour ceux et celles qui ne connaîtraient Magi, je ne conseille pas vraiment d'ordre particulier, comme commencer par l'anime ou commencer par le manga, contrairement à d'autres séries, l'anime de Magi - the labyrinth of magic suit très bien le manga et ça en fait un anime sympa à voir, que ce soit, comme je l'ai dit avant, pour voir les personnages bouger ou pour découvrir l'univers de Shinobu Ôtaka.

Commenter cet article