Ceux qui ont des ailes tome 1

Publié le par Nonnon

Ceux qui ont des ailes tome 1

De Natsuki Takaya aux éditions Delcourt/Akata

Tome sorti en 1992 au Japon et en 2006 en France.

Nom original : Tsubasa wo motsu, tome 1/6

Nous sommes à la fin du XXIIème siècle. Une légende dit que "les ailes" seraient des entités capables d'exaucer les voeux. Dans un monde qui a été dévasté par la guerre, on retrouve de nombreux sans-noms (orphelins). Ils sont très mal vus et, de ce fait, maltraités par les autres ce qui rend leur implication dans la société compliquée. Kotobuki est une sans-nom qui a été voleuse pour survivre, elle a rencontré lors de l'une de ses expéditions Raïmon, un militaire haut-gradé. Ce dernier semble s'être attaché à elle et l'a contrainte à accepter un étrange pari.

Pas de tomes précédents.

Le tome commence par un rêve de Kotobuki, elle était alors voleuse et tentait de s'échapper. Mais elle est rattrapée par Raïmon qui lui parie que la prochaine fois qu'il l'attrapera il...et elle se réveille. Kotobuki s'est trouvé un travail dans un restaurant pour stopper son activité de voleuse. Mais elle est vite contactée par une autre voleuse du nom de Shôka qui a entendu parler d'elle comme une voleuse très agile et Shôka veut la recruter pour trouver les "ailes" qui auraient des traces dans le village dans lequel elle travaille.* Alors qu'elle répare le toit, elle tombe sur Raïmon qui a décidé de prendre du repos dans ce village. Elle est en colère car elle pense qu'il est venue pour elle et le trouve irresponsable et mesquin.* Pour montrer qu'elle veut absolument que Kotobuki la rejoigne elle casse le carreau d'une vitre avec une flèche portant un message qui demande à ce que Kotobuki soit licenciée. Son patron s'empresse de le faire et, en quittant le village, voit un homme qui serait le plus riche de la ville. Il dit avoir des preuves de l'existence des "ailes", que l'armée s'y intéresse et qu'elle va lui offrir beaucoup d'argent en échange. Raïmon la surprend en train d'écouter la discussion et lui dit que si elle va voler ce monsieur, il l'accompagnera pour être avec elle. *Shôka dit à ses accolites de se débarrasser de Raïmon pour que Kotobuki la rejoigne*.

Kotobuki (toujours avec Raïmon) réussit à s'infiltrer dans la maison du détenteur des indices et alors que celui-ci la menace d'une arme, Shôka défonce la porte à coup de talon qui s'effondre sur lui. Elle connaît Raïmon et trouve qu'il n'a rien à faire là vu qu'il a quitté l'armée après l'avoir libérée de prison et Raïmon l'assome avant qu'elle ne fasse du mal à Kotobuki. Quand ils sortent de la maison, Raïmon est recruté par un de ses anciens collègues et s'en va. Kotobuki le poursuit et en voyant ça, il la rejoint à moto. Ils atteignent ensuite le lieu où les "indices" seraient contenus. Raïmon révèle à Kotobuki que s'il a quitté l'armée c'est pour gagner son pari : "Lors de notre prochaine rencontre, si je t'attrape, tu seras à moi !". Mais Kotobuki est plus préoccupée par ce qui les entoure. Il s'agit d'un vidéo-projecteur montrant d'anciennes photos datant d'avant la guerre et ils les admirent jusqu'à ce que Shôka les agresse avec des grenades.Ils sautent du haut du bâtiment,alors que Kotobuki est complètement paniquée et que Raïmon sait qu'un lac les attend en bas. Ils vont désormais voyager ensemble.

Dans une autre ville, Kotobuki cherche du travail pendant que Raïmon bat tout le monde au mah-jong. Ils croisent ensuite une secte qui vénère les "ailes" nommée Sarabina. Le chef semble s'intéresser à Kotobuki, ce que Raïmon apprécie moyennement. Cet homme, Dumas, a entendu parler de Raïmon et voudrait "l'inviter" dans les éoliennes de Sarabina. *Kotobuki découvre le tatouage de l'armée sur la poitrine de Raïmon*. Ils croisent ensuite Shôka qui voudrait savoir ce que manigance cette secte qui ferait passer de l'électricité sous terre à l'aide de ses éoliennes.

Dans un café, Dumas embrasse Kotobuki sur le front et Raïmon dit qu'il sait que la secte cache de l'électricité dans leur sous-sol, ce qui enchaîne leur emprisonnement. Raïmon aidera à pirater l'ordinateur central de l'armée "F" et Kotobuki est enfermée dans les cachots. Dans ces cachots se trouve également Shöka qui s'est fait prendre en train d'espionner. Elle décide d'aider Kotobuki car "finalement elle ne la déteste pas du tout" (elle déteste Raïmon donc pensait aussi détester Kotobuki). Raïmon semble déverrouiller "F" mais pirate son système de sorte à ce qu'un virus soit envoyé en se justifiant auprès de Dumas :"Il ne fallait pas embrasser Kotobuki". Ce virus, créé par Raïmon il y a quelques années révèle la position du pirate à l'armée. Shôka fait couper l'électricité pour que Kotobuki rejoigne Raïmon. Le virus arrive et ressemble comme deux gouttes d'eau à Kotobuki et Raïmon décide de tout faire suater puisque Dumas ne veut pas être retrouvé et tant que Kotobuki avec lui, il n'en a rien à faire du reste. Alors que tout explose, une source dd'eau chaude émerge, ce qui signifie que la Terre n'est pas encore morte et que se reposer sur les "ailes" ne servira à rien comme les humains peuvent encore travailler la Terre. Sarabina devient ensuite une source d'eau chaude.

Kotobuki a trouvé du travail (enfin !) dans un manoir dirigé par une fillette d'une dizaine d'années, Adélyte Wilson. À la suite de la mort de son père, "Ady" a du reprendre la maison mais sa mère est extrêment dépensière et a même employé un homme qui fait des recherches sur les "ailes".*Kotobuki veut faire un cadeau à Raïmon avec sa première paye, elle décide de lui prendre un foulard* Flash-back d'Adélyte qui a l'impression que sa mère ne s'est jamais occupée d'elle, et n'a jamais prêté attention à ses conseils. Pendant que Kotobuki nettoie un poteau (?!), elle voit Adélyte se faire gronder par sa mère car elle est rentrée sans toquer puis, lorsque celle-ci parle du scientifique, sa mère refuse d'aborder le sujet et lui ferme la porte au nez. *Raïmon enlève un truc du mur on ne sait pas quoi*. Adélyte déprime, Kotobuki lui remonte le moral en lui apportant du thé et elle voit Raïmon dire à la mère d'Adélyte qu'il ne veut pas de foulard=> Kotobuki déçue, son idée vient de partir en fumée, Adélyte jalouse, sa mère ne lui a jamais fait de cadeau.

Le trésor des Wilson a disparu et Adélyte soupçonne le scientifique de l'avoir volé. Elle file avec Kotobuki dans son laboratoire où elles découvrent que c'est bien le voleur du trésor (un cristal), elles sont rejointes par Raïmon qui dit que ce scientifique était un ancien fabriquant d'arme qui s'est fait prendre par l'armée et ce sernier veut faire exploser le manoir des Wilson avec des explosifs implantés à l'intérieur. Se pointe alors un robot-Kotobuki créé par le scientifique que Raïmon dégomme pendant que le scientifique fuit. Kotobuki le rattrape et reprend le cristal mais les explosifs ont été activés. Comme le truc qu'avait pris Raïmon était un explosif, il le balance sur le laboratoire qui explose. Adélyte décide de parler à sa mère et découvre que si elle voulait qu'elle toque c'était parce qu'elle lui cousait une robe et qu'elle voulait que sa fille soit fière d'elle. Elles vendent ensuite leur manoir pour vivre seulement toutes les deux et Raïmon et Kotobuki se retrouvent à la rue.

Le tome finit par le premier one-shoot de Natsuki Takaya : Knockin' on the wall

Pour le moment je n'adhère pas vraiment à "Ceux qui ont des ailes", les dessins sont brouillons, les pages surchargées, la vf comprend quelques erreurs de traductions (certaines bulles passent du vouvoiement au tutoiement sans raison,...) et l'histoire n'a pas réellment de point d'accroche.En espérant que la suite soit meilleure !

8/20

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article